Quand le chat dort, la petite souris se fait baiser près de Lyon…

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Avec le bac en poche, j’ai décidé de partir pour Lyon dans deux mois, histoire de fuir une bonne fois pour toute la vie de campagne. Ça va faire plus de 18 ans que je mène une vie de vraie campagnarde et ça commence vraiment à me peser. Afin de fêter mon départ, je me suis rendue à une petite fiesta avec mon petit ami et quelques potes de la classe. Certes, j’avais un copain, mais je tiens à préciser que nous ne sommes jamais passés à l’acte. Pour satisfaire ses envies, je lui taillais juste une bonne pipe et le tour était joué. Faut-il vraiment que je le dise ? Oui, je suis encore vierge, bande de pervers va.

La grosse fiesta

Pour une fiesta, c’était vraiment une fiesta, tout le monde était en feu. La majorité des personnes présentes avaient eu leur bac, elles envisageaient toutes de quitter la campagne pour expérimenter les plans culs et les rencontres coquines à travers la France.. Cris, musique assourdissante, beuverie, il y a eu un peu de tout. C’était le paradis pour un adolescent qui voulait s’éclater comme moi. Autour de moi, ça devenait de plus en plus chaud et j’aurai voulu que mon petit copain fasse aussi la même chose avec moi. Au lieu de ça, il passait son temps à se saouler avec ses potes en me laissant toute seule.
Certes, je m’amusais, mais sans mentir, j’aurai aimé m’éclater encore plus. Vous voyez où je veux en venir. Je voulais perdre ma virginité. Était-ce l’effet de l’alcool, mais je me suis dit que ce serait très cool si j’obtiens mon statut de femme avant de déménager en ville. Mais bof, avec un petit ami comme le mien, ça ne risquait pas d’arriver de si tôt, il était en train de se transformer en plante verte. Afin d’oublier ma solitude, j’ai décidé de rejoindre mes copines sur la piste et on a commencé à danser comme des dingues pendant une demi-heure.

Le prince charmant ?

Personnellement, je ne pense pas que le prince charmant existe. Il faut juste provoquer le destin pour rencontrer la personne idéale. Pendant que je me démenais sur la piste avec mes copines, j’ai aperçu Bastien, mon copain, en train de vomir toutes ses entrailles. Il était dans un état très lamentable. Heureusement qu’il avait ses potes pour le soutenir parce que moi, je m’en foutais carrément. Je me suis même dit que j’allais les rejoindre, histoire de les emmerder encore plus. Avant même que je puisse faire un pas, un mec s’est tenu devant moi. Il était un peu plus grand que Bastien alors il a fallu que je fasse quelques pas en arrière pour que je puisse voir son visage. Oui, il était vraiment mignon, mais l’idée de passer la soirée avec lui ne me tentait pas du tout. Sans dire un mot, je me suis enfuie dans la cuisine pour chercher quelque chose à boire. Quand je me retourne, le mec m’attendait déjà dans l’encablure de la porte alors je lui ai demandé ce qu’il me voulait. Il m’a juste souri avec son air de beau gosse et il est reparti. Mignon, mais bizarre! Voulait’il juste un plan cul sur Lyon ? ou alors devenir mon meilleur ami hahah, je n’y crois pas une seconde !

Après quelques shots, j’étais excitée comme une petite puce alors je suis repartie rejoindre mes copines pour danser. Le DJ a vraiment assuré puisqu’en deux petites minutes, il a réussi à faire danser toutes les personnes présentes dans la maison. Sans que je m’en aperçoive, le mec bizarre de tout à l’heure était déjà derrière moi. Cette fois-ci, il n’était pas figé comme un statut, il a dansé. Il s’est approché de moi pour me coller et je me suis laissée faire. Dans cette foule, je ne savais plus si Bastien et ses potes pouvaient me voir ou non, mais je m’en foutais. Après quelques instants, j’ai senti deux mains se poser sur mes hanches. Les shots que je m’étais enfilées me disaient que je ne devais pas résister. De plus, aux dernières nouvelles, mon soit disons copain est quelque part dans un état comateux.

Le passage à l’acte, enfin

Tout en restant collée contre cet étranger, l’idée de me faire dépuceler était tout à coup revenue. Je ne sais pas s’il avait lu dans mes pensées, mais après deux chansons, il m’a emmené en haut. Il y a eu pas mal de chambres dont la plupart étaient déjà occupées, mais celle qui se trouvait au fond était comme par magie libre. Je ne savais pas s’il m’a hypnotisé, mais inconsciemment, je m’étais déjà totalement donnée à lui. Avant de faire quoi que ce soit, il a éteint la lumière afin de créer une ambiance encore plus sensuelle.
Tout en caressant ma nuque, il a posé ses lèvres sur les miennes. Il m’a couché sur le lit et se glissait un peu plus bas. Il a commencé par des petits baisers sur mon menton, mes seins avant d’enlever totalement mon string. Je lui ai dit avec une voix toute tremblante que ce serait ma première fois, mais il n’a rien dit. Il est remonté pour me donner un petit baiser flash et il a commencé à déboutonner son jean. Je savais que je ne pouvais plus revenir en arrière alors j’ai poussé un grand soupir pour éliminer tout le stress. Quand j’ai senti son sexe dur, ma respiration s’est accélérée. Le fait de sentir son corps nu sur moi me donnait encore plus envie. Il est redescendu pour me lécher jusqu’à ce que je sois complètement mouillée puis dans un léger à-coup, il me pénétra.

J’ai senti comme une petite déchirure, mais ça s’est transformé rapidement en chaleur intense. Il voulait savoir si j’allais bien alors il s’est arrêté. Il m’a demandé s’il devait continuer ou non. Sincèrement, au point où on en est, pourquoi pas alors vas-y, défonce ma petite chatte. Il enchaîna de lents va-et-vient et je commençais à prendre mon pied. Au fur et à mesure qu’il accélérait, le plaisir s’intensifiait et je couinais sans arrêt, c’était honteusement délicieux. Je ne savais pas ce qui s’est passé, mais il m’a pris par les fesses, il a posé mes jambes sur ses épaules et il a fouillé au plus profond de mes entrailles. Il voulait peut-être me faire crier de plaisir avant qu’il n’explose. Malheureusement, il a rempli ma petite chatte de sperme avant que je ne jouisse. Pour un plan cul, c’était plutôt réussi alors je ne regrette pas. En ce qui concerne Bastien, c’est sur que ce sera une histoire ancienne vu que je vais m’envoler vers Lyon. Une fois à Lyon, c’est sûr que je vais me trouver un autre étalon pour me faire un nouveau plan cul sur Lyon ou une rencontre coquine.

Partager.

A pros de l'auteur

Laisser un commentaire