Vends ta culotte sur Internet, possible ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Mesdames, il est aujourd’hui possible de vendre vos culottes usagées, portées ou mouillées sur Internet. Vous venez de lire cette phrase et être interloquées, surprises ou même choquées par cette assertion ? Sachez toutefois que ce type de business existe véritablement. En effet, de nombreux hommes amateurs de lingerie féminine sont prêts à payer, pour acheter vos sous-vêtements portés. Amusant, étrange ou dégoûtant, la vente de petites culottes sur Internet fait débat. Aussi, ce sujet clivant mérite définitivement que l’on s’y intéresse. D’où vient cette tendance ? La vente de culottes portées est-elle un bon moyen pour arrondir les fins de mois ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir.

Vendre ses culottes portées sur Internet : un moyen étrange mais original pour gagner de l’argent

Pour arrondir vos fins de mois, vous avez songé à faire du baby-sitting, travailler dans un fast-food, ou même jouer sur des casinos en ligne. Mais avez-vous déjà pensé à vendre vos culottes sales sur Internet, pour mettre du beurre dans les épinards ? Bien sûr, vous ne l’avez certainement jamais envisagé, jusqu’à la lecture de cet article.

À première vue, gagner de l’argent sur Internet ne semble pas à la portée de tous. En effet, pour pouvoir tirer son épingle du jeu et générer des revenus intéressants, il est nécessaire de maîtriser certaines compétences, comme le marketing online par exemple, la gestion des réseaux sociaux, la rédaction web ou le référencement. Sans ces connaissances bien particulières, les seules solutions disponibles concernent les clics rémunérés, ou encore les sondages en ligne.

Mais aujourd’hui, les femmes ont le pouvoir de gagner entre 20 et 500 € par mois… en vendant leurs culottes usagées sur des sites spécialisés. Plus globalement, l’érotisme, le sexe sont des domaines particulièrement rémunérateurs, qu’envisagent de nombreuses femmes pour gagner de l’argent, mais pas seulement. En effet, pour évoluer dans un tel milieu, il est essentiel d’y prendre un minimum de plaisir. Nous reviendrons à ce sujet un peu plus tard.

Mais alors, d’où provient cette tendance étrange qu’est la vente de culottes mouillées sur Internet ? En réalité, nous la devons à un fétichisme de plus en plus assumé au sein de la gent masculine : celui des sous-vêtements. C’est ce que nous allons voir.

Vendre ses culottes usagées sur Internet, ou le fétichisme des sous-vêtements

Le fétichisme des sous-vêtements est en réalité l’excitation sexuelle, provoquée chez une personne (généralement un homme) par le toucher, la vue ou l’odeur d’une culotte, d’un bas, d’un collant ou même d’une chaussette ayant été porté au préalable par une femme. On retrouve diverses ramifications du fétichisme des sous-vêtements. En effet, alors que certains hommes se contentent de sentir des culottes ou autres pièces de lingerie sales, d’autres trouvent leur plaisir en portant les sous-vêtements usagés.

De ce fait, derrière le souhait de se lancer dans la vente de petites culottes mouillées, sales ou usagées se cache bien souvent le désir d’entretenir avec les acheteurs une relation érotique, de créer un lien intime excitant. En effet, les sites proposant la vente de sous-vêtements sales autorisent les communications entre les vendeuses et les acheteurs. Cette pratique est d’ailleurs vivement recommandée. En effet, les hommes fétichistes des sous-vêtements souhaitent avant tout connaître la femme à qui appartenait la pièce de lingerie, afin d’en savoir un peu plus sur ses pratiques sexuelles par exemple.

D’ailleurs, certains acheteurs possèdent des désirs bien précis. Utilisées pendant 24 ou 48 heures, portées pendant la masturbation, nos culottes font l’objet de très nombreuses exigences. Mais plus celles-ci sont nombreuses, plus le prix de la lingerie augmente ! En d’autres termes, si vous envisagez la vente de culottes usagées simplement pour gagner de l’argent, passez votre chemin. Il faut effectivement être prête à entretenir une relation intime avec les vendeurs, mais aussi à fournir des photos du sous-vêtement porté, ainsi qu’un petit mot à l’attention de l’acquéreur.

La vente de culottes portées ou mouillées sur Internet : une tendance venant du Japon

Burusera au Japon

Avez-vous déjà entendu parler du burusera ? Il s’agit du fétichisme des sous-vêtements, qui s’est développé au Japon au début des années 1990. Le burusera est une pratique particulièrement codifiée, qui connaît elle aussi de nombreuses sous-catégories de fétichisme. Nous pouvons citer, par exemple, les fantasmes sur les culottes portées bien sûr, mais aussi sur les bas, les chaussettes, les soutiens-gorge, les collants, etc.

Les amateurs de burusera se classent eux aussi dans différentes catégories :

  • Les panchira, ceux qui se contentent de regarder les sous-vêtements.
  • Les kagaseya, ceux qui aiment renifler les culottes sales et autres sous-vêtements souillés directement sur les femmes.
  • Les namasera, ceux qui préfèrent voir les femmes enlever devant eux leur petite culotte.

Le burusera s’étend à d’autres pratiques plus extrêmes, comme la recherche d’odeur de matières corporelles. Précisons que cette tendance s’est largement démocratisée sur le web. Si elle concerne majoritairement les culottes, d’autres objets appartenant à la vie intime féminine font également l’objet de ventes sur Internet. C’est le cas, entre autres, des chaussures mais aussi des sextoys usagés. Les demandes sont de plus en plus spécifiques, en raison du développement du burusera au Japon, mais également partout dans le monde.

Vendre ses culottes portées : concrètement, comment ça se passe ? 

La vente de culottes sales vous intéresse ? L’idée de créer une relation érotique et intime avec un acheteur vous séduit ? Dans ce cas, afin de vous faire une place dans ce business de plus en plus lucratif, il est essentiel de sortir votre épingle du jeu. Les amatrices vous conseilleront, d’une part, de proposer des services érotiques : l’envoi de photos des culottes portées par exemple, ou même de vidéos, les échanges sexy avec les clients, etc. D’autre part, prendre connaissance des envies des acheteurs est essentiel. Nous l’avons vu, certains se contentent de sentir ou de toucher les culottes simplement portées, d’autres préfèrent recevoir des sous-vêtements contenant d’autres fluides. Aussi étonnant que cela puisse paraître, pour arrondir les fins de mois et générer une source de revenus attractive, il faut faire preuve d’un véritable savoir-faire, ainsi que d’originalité !

Choisir le bon site de vente de culottes sales

Il existe de nombreux sites internet de ventes de culottes usagées. Nous pouvons vous conseiller ces quelques sites qui semblent sérieux et dédiés à cette niche :

  • Vends-ta-culotte.com
  • Culotte-portee.com
  • Borntobeabitch.com

Partager.

A pros de l'auteur

Laisser un commentaire