Je montre mes seins en public !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Salut à tous ! Je m’appelle Caroline, j’ai 33 ans. Je suis une belle brune de 1m72 et je plais aux hommes. Mon atout principal ? Ma poitrine, bien évidemment ! J’ai la chance de faire du 85D et pour mettre mes seins en valeur, je n’hésite pas à porter des décolletés plongeants. C’est d’ailleurs de mes seins dont je souhaite vous parler dans cet article, et plus particulièrement de mon besoin de les montrer en public. C’est vrai, j’ai découvert il y a quelques années mon penchant pour l‘exhibitionnisme. Au départ, j’ai essayé de le cacher et, petit à petit, j’ai appris à l’accepter. Aujourd’hui, j’assume totalement ce besoin de me dévoiler auprès d’inconnus. J’ai décidé de vous en parler ici, pour encourager toutes les femmes exhib à se lâcher et à réaliser leurs fantasmes. Découvrez dès à présent mes petits plaisirs coquins !

Je montre mes seins en public… et j’adore ça !

J’ai ressenti le besoin de montrer mes seins en public très tôt dans ma vie, quelques années après mes premières relations sexuelles. Ma poitrine a toujours été mon plus grand atout, et je l’ai toujours mise en valeur. Lors de mes années étudiantes, alors que j’assistais à un cours dans un amphithéâtre, un étudiant me matait sans aucune gêne. Alors, pour la toute première fois, je me suis tournée discrètement vers lui, et je lui ai dévoilé mes seins. J’ai ressenti une émotion particulière, un mélange de peur et d’excitation intense ! D’ailleurs, pour la petite anecdote, cet étudiant a été mon plan cul pendant plusieurs mois, à la suite de cette expérience.

Depuis le jour où j’ai dévoilé ma poitrine en public dans cet amphithéâtre, je multiplie les occasions pour montrer mes seins en public. Cependant, je m’exhibe uniquement auprès des personnes consentantes. En effet, pour moi, il est absolument hors de question de choquer ou de déranger qui que ce soit.

Régulièrement, je multiplie les expériences :

  • Je me montre seins nus sur mon balcon, pour le plus grand plaisir de mon voisin.
  • Je me rends très régulièrement dans un bois près de chez moi, connu pour être fréquenté par des voyeurs.
  • J’ai également participé à ma première séance photo seins nus.

J’ai décidé de vous raconter un peu plus en détail toutes ces expériences, dans cet article !

J’aime me promener seins nus sur mon balcon pour chauffer mes voisins

J’habite dans un appartement qui donne sur une cour intérieure, au 2ème étage. La fenêtre de mon voisin d’en face est assez proche de la mienne, et très régulièrement, je sors sur mon balcon pour lui montrer mes seins.

Lorsque j’ai emménagé, j’ai tout de suite remarqué les œillades que m’envoyait ce quadragénaire à travers sa fenêtre. En effet, il profite d’une vue directe sur mon salon, la pièce dans laquelle je me trouve la plupart du temps. J’y mange, j’y lis, j’y travaille également. Bref, mon voisin d’en face à tout le loisir de me mater. Un jour d’été, alors que j’étais en sous-vêtements sur mon canapé, je l’ai surpris en train de se tripoter derrière sa fenêtre. C’est alors que j’ai décidé de lui montrer mes seins !

Depuis, très régulièrement, je fais semblant de ne pas le voir et je me promène seins nus sur mon balcon. Je dois bien avouer que cela m’excite énormément et me procure des sensations très agréables. Je suis certaine qu’il en va de même, pour mon voisin voyeur qui apprécie le spectacle. Chose assez amusante : je ne le croise presque jamais dans les pièces communes, ou dans la rue. Grâce à lui, je peux m’adonner à l’exhibitionnisme aussi souvent que je le souhaite.

J’ai découvert un endroit réservé à l’exhibitionnisme proche de chez moi

En plus de mon petit côté exhib, je ne peux pas vous cacher ma passion pour le libertinage. C’est vrai, je refuse de me mettre en couple, pour le plaisir de pouvoir coucher avec qui je veux, quand je le souhaite. Et généralement, pour rencontrer un plan cul, je me rends dans le club échangiste de mon quartier, un endroit que j’apprécie particulièrement et où je ne me sens pas jugée. J’y ai mes petites habitudes, et je connais la plupart des personnes qui fréquentent cet endroit. Un soir, l’une d’entre elles m’a parlé d’un lieu, un bois proche de chez moi, où il était possible de croiser des voyeurs et des exhibitionnistes.

Vous l’avez deviné ? Dès le lendemain, je m’y suis rendue et j’ai pu constater que l’on ne m’avait pas menti ! En effet, j’ai remarqué la présence discrète de femmes dénudées et de voyeurs. Après quelques minutes de marche, j’ai repéré un homme à demi caché derrière un buisson. Je me suis adossée à un arbre, j’ai retiré mon blouson et j’ai dégrafé un à un les boutons de ma chemise. Je n’avais pas de soutien-gorge, le voyeur a donc pu mater mes seins tout à son aise !

Je n’avais encore jamais fréquenté de coins exhib, et cette première expérience m’a beaucoup plu ! Depuis, j’y retourne régulièrement, lorsque je ressens le besoin de me montrer.

Ma dernière expérience : une séance photo coquine… seins nus, évidemment !

Si je montre mes seins en public, ce n’est pas pour trouver un plan cul, ou faire une rencontre coquine. D’ailleurs, mon comportement exhib n’a généralement rien à voir avec une envie de sexe. En effet, j’aime simplement me montrer, et tant mieux si cela excite les voyeurs et leur permet de se faire du bien.

Il y a quelques semaines, alors que je surfais sur Facebook, je suis tombée sur un photographe à la recherche d’un modèle, pour compléter son portefolio. Toujours en quête de nouvelles expériences, j’ai pris contact avec lui. Après avoir discuté longuement, nous avons décidé d’un rendez-vous dans son studio.

Pour être honnête avec vous, je n’avais absolument pas prévu ce qui allait se passer ! En effet, alors que la séance photo se déroulait très bien, je lui ai demandé de but en blanc si je pouvais poser seins nus… et le photographe a accepté ! Vous vous en doutez, j’ai tout simplement adoré l’expérience. J’ai pu prendre la pose comme je le souhaitais, au feeling. En revanche, je n’ai pas demandé à voir les clichés !

Partager.

A pros de l'auteur

Laisser un commentaire