Le geek le plus chanceux du monde !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Après avoir conquis le monde des connaissances, il était temps pour moi de conquérir le monde de la rencontre coquine et le plan cul. Pour ce faire, j’ai décidé de déménager à Rennes. Malheureusement, je ne savais pas comment faire. Un geek comme moi n’aurait jamais la chance de coucher avec une fille puisque les seules expériences sexuelles que j’ai eues étaient la masturbation. À chaque fois que j’en avais envie, je pensais à la plus belle fille de la classe et je me masturbais. Pour moi, la masturbation était le summum. Les choses ont complètement changé quand je suis entré à l’Université. Je ne le savais pas encore, mais le fait que je sois si intelligent ^^ allait vraiment jouer en ma faveur. J’allais peu être rencontrer mon premier plan cul sur Rennes !

Ma rencontre avec les filles de la classe

Malgré le fait que je n’étais pas très bavard, les autres élèves m’ont tout de suite remarqué parce que non seulement j’avais le look d’un geek, mais aussi, j’étais le plus intello. Un soir, alors que je sortais du cours, un groupe de fille m’a carrément barré la route. Elles m’ont demandé si elles pouvaient discuter d’un sujet d’examen avec moi. Ne sachant pas quoi répondre, j’ai hoché la tête bêtement. En une fraction de seconde, l’une d’elles m’a fait un bras dessous et m’a entrainé avec elle. Apparemment, on allait en parler devant une tasse de café. Une fois sur place, j’étais seul face à cinq superbes filles. Même si je maîtrisais complètement le sujet en question, j’étais paralysé par le stress et la timidité. En une heure de discussion, je n’ai pu placer que quelques mots et des tonnes de hochements de tête. Avant de partir, l’une des filles m’a demandé si je pouvais donner des cours privés le soir. Surpris, j’ai encore dit oui en hochant la tête. Je ne savais pas encore dans quoi je me suis embarqué, j’étais juste soulagé qu’elles soient parties.

Nicole, mon premier plan cul.

Le lendemain, quand je suis sorti du cours, Nicole, l’une des filles m’attendait déjà dehors. Elle m’a posé une question qui restera à jamais gravée dans ma tête :

« alors, on fait ça chez toi ou chez moi ? ».
Timidement, je lui ai répondu : « mes notes sont à la maison alors allons chez moi ».

Afin d’éviter une demi-heure de silence absolu, je lui ai proposé d’y aller en taxi. Une fois à la maison, je lui ai dit de s’installer dans le salon. Je suis parti chercher mes notes et quelque chose à boire. J’en ai aussi profité pour me mouiller un peu le visage, car mon niveau de stress était au maximum. Quand je suis revenu, j’ai vu Nicole en train de regarder mes albums photo. Je ne voulais pas qu’elle voit mes photos de geek alors je lui ai dit de passer directement au cours. J’ai remarqué que ma réaction l’a un peu gênée alors je me suis rattrapé en lui proposant du jus d’orange.

Les préliminaires faits, j’ai commencé à lui expliquer ce qu’il y avait sur mes notes. Pendant trente minutes de blablateries, je n’avais pas pu m’empêcher de regarder son décolleté. Ses seins étaient si pulpeux que je ne pouvais pas décoller mes yeux de sa poitrine. À aucun moment, elle n’a essayé de les recouvrir alors qu’elle voyait que je les matais. Afin d’éviter de me perdre dans ses seins, j’ai interrompu le cours et je lui ai demandé si elle avait des questions. En hochant la tête, elle m’a demandé si j’ai déjà vu des seins en vrai. J’étais devenu tout rouge et j’ai tenté de m’excuser. De son côté, elle m’a rassuré en disant que ce n’était pas grave et que je pouvais même les toucher si je le veux. Comme un con, j’ai jeté mes notes sur la table et j’ai dit oui trois fois. Elle s’est assise près de moi et elle m’a dit qu’en échange de son corps, je devais lui donner des cours gratuits. Pour moi, c’était OK, je lui enseigne quelque chose et elle, elle m’apprend à baiser.

L’erreur du débutant

Le premier soir, la vue des seins de Nicole m’a fait directement jouir, une situation un peu embarrassante puisqu’elle était prête à y aller plus loin. Le deuxième soir, je me suis bien préparé. Avant qu’elle n’arrive, je me suis offert une petite partie de masturbation en pensant à elle. Dix minutes plus tard, elle arrive et je lui donne son cours de socio. Cette fois-ci, pour ne pas me distraire, elle n’a pas mis un décolleté. Une fois le cours terminé, elle a retiré son shirt et s’est assise directement sur mon genou. Tout en tremblant, je lui retirais son soutien-gorge. Je palpais ses seins tout en l’embrassant langoureusement. Quand elle a senti que je bandais grave dans mon jean, elle s’est agenouillée pour ouvrir ma braguette. Elle m’a dit que pour un geek, j’en avais une grosse. Sans hésiter, elle a commencé à la mettre dans sa bouche. Les petits va-et-vient qu’elle faisait étaient mille fois mieux que la masturbation. Je n’ai pas pu résister donc, je lui ai dit de se pencher, j’ai retiré sa jupe et son string et je l’ai doigté pour mouiller un peu sa foufoune.

L’ultime pénétration

Une fois qu’elle était bien huilée, j’ai enfoncé mon dard dans sa petite chatte bien rasée. Novice, je ne savais pas si je devais accélérer ou ralentir alors je lui ai demandé si ça lui plaisait ? Elle m’a répondu :

« Accélère et vas-y plus fort »

La petite séance de masturbation a vraiment fonctionné puisque cela a retardé mon éjaculation d’environ 10 minutes. Après lui avoir pris en levrette, je lui ai demandé de monter sur moi. C’est là que je me suis rendu compte que j’avais de la chance, un geek qui baise une aussi belle fille. Elle m’a chevauché avec une telle délicatesse puis elle a commencé à se déhancher. Il ne lui a fallu que deux petites minutes pour me faire éjaculer. Cette première expérience était pour moi une réussite et un pas vers le monde du sexe. Je me suis dit que l’attente en valait bien la peine puisque le cours privé ne s’était pas arrêté avec Nicole. Apparemment, ses autres copines avaient aussi besoin d’aide. Côté plan cul, j’étais comblé et complet puisque, je changeais de partenaire tous les trois jours. En matière de rencontre coquine, j’étais passé de 0 à 10 en quelques mois seulement. Toutefois, Nicole était ma préférée puisque c’est elle qui m’a pris ma virginité.

Partager.

A pros de l'auteur

Laisser un commentaire